FAQPortailAccueilRechercherAllgendaS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ashankä

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nephelë
Reflet d'Argent


Nombre de messages : 495
Age : 28
Personnage : Nephelë (PVE) Sayïa (RP)
Classe : Prêtre
Professions : Enchanteresse / Couturière
Date d'inscription : 29/09/2009

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel:

MessageSujet: Ashankä   Ven 1 Juin - 20:49


Prénom : Ashankä
Age : 18 ans
Métier : Apprentie


Physique :

Carrure : athlétique, fine et souple. Taille moyenne
Couleur de peau : Rouge vif
Visage : Félin, élégant. Yeux rouges luisant légèrement dans l'obscurité. Coupe au carré très nette.
Marques/Tatouages : Tatouage doré dans le dos, évoquant un soleil brillant sur une pyramide
Style d'habillement : Toujours de grand prix sauf quand elle s'entraîne, aime s'habiller élégamment. Quand elle est chez elle, s'habille souvent de tenues légères, avec une préférence pour les tenues en voiles.





Particularités :

Niveau global du personnage : Excellente guerrière, mais montre une faiblesse grave dans le maniement de la Force, qu'elle semble rattraper à grande vitesse

Avantages/Talents particuliers :

-Agilité prodigieuse
-Surdouée à l'escrime et au corps à corps en général, capable de gérer plusieurs armes à la fois (capable d'utiliser des rubans pour utiliser plus de deux sabres.) si elle se concentre suffisamment.
-Communication avec les félins
-Communion avec l'environnement (encore faible)
-Vision de force
-Traqueuse exceptionnelle
-Danseuse de génie, très bonne dessinatrice, bonne musicienne et chanteuse
-Séductrice

Désavantages particuliers :

-Gère ses émotions avec encore des difficultés (en travail)
-Manque de discipline (en travail)
-Allergique à l'autorité (sauf celle des personnes qu'elle parvient à respecter)
-Lacunes énormes dans son enseignement (en travail)
-Utilise encore très peu la Force sauf de façon brutale, en projection (en travail)
-Pilote lamentable (ne connait que les bases, a commencé à apprendre plus aux côtés de Jiljoo'hil)



Psychologie

Caractère (quelques adjectifs) : Volontaire, obstinée, curieuse, passionnée jusqu'à l'emportement, idéaliste, caractérielle, perpétuellement de bonne humeur avec les personnes auxquelles elle tient.

Point de vue général par rapport à l'histoire : Aidera Sebekk (l'original) jusqu'au bout. Plus loin encore s'il le faut. A fait serment à Sophia de la protéger tant qu'il lui resterait de la volonté.

Relations : Amoureuse à en perdre la tête de Sebekk, Amie avec Jiljoo'hil, amie avec Sophia, curieuse de Deirdre, reconnaissante envers Sophia. Amusée par Ezhrin, Curieuse de Drek Sharr. Haineuse envers sa mère. Rebutée par Kha sans montrer une once de son dégoût. Déteste Garm cordialement et même le méprise. Amusée par Almeek. Fâchée après Arthégos, intriguée par Veshnimn



Objets importants:


Khepesh jumeaux, sabres lasers jumeaux forgés par Sebekk. Mécanismes en forme de griffes rétractiles en or. Un bijou fabriqué par Sebekk (insecte alchimique larvoïde) qu'elle porte la plupart du temps. Belle bibliothèque (livres papier, parchemins, et electroniques) qu'elle s'est construite au fil du temps.




Dernière édition par Asha le Ven 20 Juil - 10:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ishtart.deviantart.com
Nephelë
Reflet d'Argent


Nombre de messages : 495
Age : 28
Personnage : Nephelë (PVE) Sayïa (RP)
Classe : Prêtre
Professions : Enchanteresse / Couturière
Date d'inscription : 29/09/2009

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel:

MessageSujet: Re: Ashankä   Ven 1 Juin - 20:50

Ashankä regardait les étoiles qui défilaient par le hublot, pensive. Havre était « loin », d'après Sophia. Au minimum une semaine de voyage, peut être deux si elle se fiait à son expérience des indications vagues, qu'elle passerait en compagnie de la Jedi.

Elle n'arrivait pas à dormir. Depuis que Sophia était près d'elle, la douleur était partie. La douleur qu'elle avait toujours connu, celle d'un corps à bout de souffle, à bout de vie, qui n'aurait même pas du naître. Et aujourd'hui, elle revivait.

C'était provisoire, lui avait dit la Jedi. Il faudrait travailler ça. Reconstruire le corps, le régénérer. Chasser le mal en elle.

Ashankä soupira. Au milieu de toutes ces étoiles, devant elle, il y en avait une qui avait Sebekk près d'elle. 25000 années de vie. Pas étonnant qu'il se sente fatigué. Sophia aussi d'ailleurs.

Elle n'arrivait pas à en vouloir à Sophia. Alors qu'elle ne supportait pas que quiconque approche Sebekk, le fait que Sophia aie eu une... Histoire... Avec lui, ne l'effrayait pas. Elle se sentait plutôt l'envie d'en parler avec elle, de savoir qui il était avant.

-Comme une jeune femme normale, lui murmura une petite voix.

Elle chassa la pensée comme on chasse un moustique. Elle n'y avait pas le droit. Elle n'était pas normale. Elle était Sith.

Sebekk l'avait menée jusqu'à Sophia par un jeu de piste tordu, comme il les affectionnait. Il l'avait forcée à le chercher, et à le trouver, à travers la galaxie. Elle connaissait son histoire, maintenant. Quelque part, elle comprenait qu'il souhaite qu'elle fasse tout ce chemin pour découvrir qui il était. Cette planète était secrète, un véritable trésor. Que le double de Sebekk avait mené à la ruine une fois déjà. Elle serait changée en y allant. Quoiqu'il se passe, elle savait qu'elle ne ferait rien à l'encontre de cet endroit : l'aura lumineuse de Sophia l'influençait déjà.

Elle pouffa de rire un instant en imaginant Sebekk -son Sebekk- jeune, un peu fou, et amoureux d'une « Jedi évaporée ». Puis elle l'imagina petit et taillé comme le commun des mortels, comme Sophia lui avait dit qu'il était au départ. Un nouveau rire lui échappa. C'était difficile. Sebekk lui avait toujours paru si immuable que l'imaginer autrement lui était compliqué.

Elle se sentit triste pour lui, sans qu'elle arrive à s'en empêcher. Il avait vraiment dû souffrir. Et il avait fait preuve d'une patience qu'elle trouvait presque terrifiante. Tomber amoureux de cette femme était facile, elle devait l'avouer : elle aurait sans doute cédé, elle même, si elle l'avait rencontré dans une autre situation. Mais la volonté implacable de Sebekk de respecter le couple qu'il aurait brisé en prenant Sophia lui paraissait impressionnante, et son cœur se serra pour lui. Elle était immensément fière d'être aux côtés de cet homme, même si elle n'arrivait pas à le lui dire.

Et ce mot. Ce mot. Elle posa son front contre le transpacier frais, pour cacher ses joues cramoisies aux autres personnes présentes, et regarda son souffle créer une buée fine contre le hublot à mesure qu'il s'accélérait. La Sith n'était pas une oie blanche. Elle manipulait les hommes sans aucune vergogne, et les femmes aussi, si elles tombaient dans son piège. Mais Sebekk l'avait complètement mise à nu, sans effort, brisant son armure, passant ses griffes, anéantissant sa méfiance. En l'espace de quelques semaines, elle aurait pu lui donner sa vie s'il lui avait demandé. Elle sentait encore la terreur de cet abandon progressif. Aujourd'hui, elle acceptait, pas à pas.

Et pourtant, quand elle avait appris ce que voulait dire ce mot... Elle avait perdu le contrôle, blêmi, et, se rappelait elle, failli s'évanouir. « Un mot d'amour, le plus pur, presque une promesse » lui avait dit cette jeune femme. Que Sebekk l'aime en retour lui avait paru totalement ahurissant. Et assez terrifiant, pour tout dire.

Et il avait disparu. Seul la piste de Sophia restait, nom échappé des lèvres de la traductrice. Elle l'avait trouvé grâce à Jiljoo'hil qui la connaissait déjà (comme la galaxie était petite !) et la Jedi l'avait reçu avec une grande simplicité.

Elle avait tout de suite su que c'était elle. La Miraluka irradiait de Force, comme Sebekk. Quand Jiljoo l'avait abordée, elle lui avait demandé si Ashankä était bien « l'amie dont elle lui avait parlé ». Elle l'avait prise en pitié. La Sith n'avait pas trop su quoi dire. Les gens qu'elle avait rencontré avant avaient eu beaucoup de réaction envers elle, mais certainement pas l'envie immédiate de l'aider. Et là, en un instant, plus vite encore que Sebekk n'avait su le faire, elle avait fait accepter à Ashankä son secours. Devant témoins.

Elle lui avait expliqué qui était Sebekk. Son histoire. Et comment il avait pu entrer dans la vie d'Ashankä alors que son corps physique reposait, blessé mortellement, dans une stase cryogénique à des millions d'années lumière de là.

La jeune femme fixa les étoiles, rêveuse. Selon Sophia, Sebekk et elle avaient été... Connectés, à un moment. Quand elle l'avait rêvé, ce jour où elle avait décidé d'arrêter de vivre, il était donc possible qu'elle l'aie vraiment vu. Et cette connexion lui avait servi d'ancre, lui permettant de s'enfuir de son corps pour se reconstruire une enveloppe presque physique.

Et aujourd'hui, Sebekk attendait, caché dans son corps, à l'abri de son double dément. Il allait de nouveau devoir se battre contre lui même, et surmonter son échec. Elle l'aiderait, quoi qu'il se passe. Elle ne voulait pas d'un monde sans lui. Elle ne le supporterait pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://ishtart.deviantart.com
Nephelë
Reflet d'Argent


Nombre de messages : 495
Age : 28
Personnage : Nephelë (PVE) Sayïa (RP)
Classe : Prêtre
Professions : Enchanteresse / Couturière
Date d'inscription : 29/09/2009

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel:

MessageSujet: Re: Ashankä   Ven 8 Juin - 9:25

Assise à genoux, les yeux clos, dans un recoin de la soute, Ashankä méditait, bercée par les bruit des moteurs du vaisseau et les vagues rumeurs de vie de l'étage du dessus.

Ce que disait Sophia avait du sens, bien sûr. Elle comprenait, sans pouvoir mettre de mots dessus.

« On ne peut pas se heurter à tout ce qui existe. »

Soorya le lui avait enseigné, à sa manière, quand elle lui avait appris comment séduire les hommes.

« On retient mieux un homme avec des rubans qu'avec des chaînes, petite princesse. »

Elle l'avait appliqué, à sa manière, pour vivre avec Sebekk. Choisissant de ne pas tenter de le forcer à être ce qu'il n'était pas. Profitant de ce qu'il lui offrait plutôt que de le lui prendre. Elle le faisait aussi avec les animaux. Rassurés, ils donnaient bien plus d'eux même s'ils savaient qu'elle ne les forcerait pas. Elle même était comme ça, finalement. Tout ce qu'on lui avait ordonné, elle ne l'avait fait qu'avec réluctance, et généralement quand elle en avait assez de prendre des coups pour une broutille.

Dans une autre mesure, ce que Sophia lui avait dit sur l'utilisation de la Force lui rappelait un très vieux livre qu'elle avait lu, chez elle. Sur des ailes volantes, qui permettaient de planer sur les courants d'air chauds de Korriban. Il fallait comprendre le vent, sa façon d'être. Se laisser aller dans les courants. La Force n'était utilisée que pour se projeter, orienter sa course pour passer d'un souffle à l'autre.

Comme un pas de placement au milieu d'un enchaînement de danse. Quand le corps risquait de tomber, emporté par l'ivresse, et qu'un seul geste relançait le mouvement.

Finalement, tout n'était qu'une histoire de points de contacts. D'orientation. De compréhension de l'autre.

Ashankä se mordit la lèvre, rêveuse. Il manquait clairement quelque chose à sa réflexion. Elle était trop guerrière. Sophia avait voulu dire autre chose, quand elle avait parlé de se laisser aller. D'accepter les choses.

Elle changea de position, adoptant celle de Sebekk quand il méditait. Avec un peu trop de facilité, peut-être, comme si son corps réclamait cette posture en particulier. Sa respiration se fit tout de suite plus aisée, et Ashankä ouvrit les yeux sous la surprise. Elle n'avait jamais retenté de tenir cette posture depuis que Sophia l'avait soignée : avant, son dos la torturait au point de lui donner le vertige et elle devait en changer.

Elle profita de l'instant, inspirant l'air confiné de la soute comme s'il s'était agi d'oxygène pur. Avant de regarder, amusée, à travers ses paupières closes, les paillettes brillantes que formaient les flux de force autour d'elle. Sophia l'avait soignée. Elle ne voyait plus les esprits. Juste les liens, qui les unissaient tous. Elle sentit Sophia au bout d'un des fils, et joua les boudeuses après s'être faite remarquer. Étonnant d'ailleurs comme ce petit jeu faisait autant rire Sophia que Sebekk. Elle ne se lasserait jamais de les voir sourire. Étrange pour une Sith, peut-être, mais... Il faut croire qu'il y avait plus d'un chemin.

Elle se leva souplement, s'orientant entre les stocks comme s'il s'était agi d'un jeu, et fit quelques pas de danse en savourant la liberté que lui offrait son corps renouvelé. Elle imagina les rubans qu'elle maniait si souvent, la façon dont ils bougeaient, ondoyaient. Rapprocha en riant leur utilisation à celle de l'eau dont le maniement défiait pour le moment avec impudence sa volonté.

Elle ouvrit les yeux, amusée, et courut à pas légers vers la salle de vie, remplissant le premier récipient qu'elle trouva d'eau, et retourna sans retard dans la soute en ignorant le regard interloqué et un peu perplexe d'Arahikemi.

Elle rit un peu d'elle même devant son impatience d'enfant à essayer. Sebekk se serait sûrement moqué. Elle se rassit, tentant de retrouver son calme dans la méditation, avant d'abandonner, poussée, tirée, tenaillée par le désir de danser. Elle se laissa aller.

Quand Arahikemi, suivie de Sophia, descendirent dans la soute voir ce que la Sith pouvait bien fabriquer, elle la virent, un sourire extatique sur le visage, danser sans se retenir, jouant avec un ruban d'eau qu'elle faisait tournoyer autour d'elle comme s'il s'était agi d'une simple bande de tissu. Quand elle ouvrit les yeux en entendant les arrivantes, la jeune femme s'immobilisa, rassemblant ses mains en coupe, laissant se rassembler au dessus d'elles l'eau qu'elle modela en orbe avant de la faire couler entre ses doigts. Elle regarda les deux femmes, un sourire serein sur le visage, ses yeux pétillant de malice, une mèche prise dans ses lèvres à cause de la ventilation :

« J'ai réussi, Sophia. »
Revenir en haut Aller en bas
http://ishtart.deviantart.com
Nephelë
Reflet d'Argent


Nombre de messages : 495
Age : 28
Personnage : Nephelë (PVE) Sayïa (RP)
Classe : Prêtre
Professions : Enchanteresse / Couturière
Date d'inscription : 29/09/2009

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel:

MessageSujet: Re: Ashankä   Jeu 14 Juin - 4:41

La dague de Sebekk était un cadeau de Sophia. Une preuve d'amour.


Une dague. Symbole d'amour.


La phrase fit echo dans sa tête, comme une histoire racontée de nouveau.


Elle rêva d'obsidienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://ishtart.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ashankä   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ashankä
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ashankä

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde d'Argent :: La Grande Bibliothèque :: Vies Antérieures :: Star Wars :: Secrets anciens :: Personnages joueurs-
Sauter vers: