FAQPortailAccueilRechercherAllgendaS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EVENT RP MULTI GUILDES: Prise du bunker Van Gelder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jaeda
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 141
Personnage : Jaeda
Classe : Erudite Jedi
Professions : Cybernétique, Piratage
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel: Chevalier Jedi

MessageSujet: EVENT RP MULTI GUILDES: Prise du bunker Van Gelder   Dim 1 Avr - 4:33

Dans l'infirmerie de campagne édifiée par la LUMAV, le chef des commandos twi'leks de la Garde d'Argent s'assit lourdement sur une caisse vide. Un infirmier s'avança pour démonter le bras de son armure déchiquetée de l'épaule au coude. Les vibrolames des créatures combattant pour la maison Van Gelder avaient bien failli avoir sa peau. Néanmoins l'objectif principal avait été atteint. Dame Sophia serait contente.

- "Etat des lieux ?"

Au delà de l'infirmier qui mettait sa peau à nu, son second s'empara d'une plaquette.

- "Deux morts : Tredem et Sdarik. Quatre blessés actuellement en soins pour les préparer à l'évacuation. Deux des nôtres sont encore en bas pour placer des charges de démolition et maintenir le contact sur place. Je les ai en ligne en permanence. Objectif principal atteint : dame Jaeda est avec nous. La LUMAV s'occupe d'elle. Ils disent que physiquement elle va bien et un de leurs Jedis tente un diagnostic pour en savoir plus car elle est toujours en coma."
- "Les autres ?"
- "Pour la LUMAV trois pertes. Deux Jedi et un soldat. Quelques blessés graves. Pour nos alliés corsaires et autres, ils agissent en autonomie et soutien. Pas de pertes pour eux jusque là."

L'officier hocha la tête gravement. Il savait le prix de chacun de ces hommes, et par "prix" il n'entendait rien de financier. L'avantage c'est que ces morts n'avaient pas été inutiles. De plus, rien de tel - triste à dire - que des morts communs pour sceller deux partis. Il grimaça quand l'infirmier nettoya sa plaie sous la supervision d'un toubib à l'air de colosse dont il renonça à déchiffrer la plaque d'identité noircie avant de reporter son attention sur le rapport.

- "Les ressources ?"
- "Niveau munitions on a quasiment vidé les stocks. Le complexe souterrain était mieux défendu et plus grand qu'on l'avait soupçonné. Les autres stocks sont intacts."
- "Dans combien de temps l'évacuation ?"
- "La LUMAV devait se charger de cet aspect mais leur transport est retardé par le croiseur impérial "Predator King". Ils se concentrent sur sa neutralisation pour assurer que ce dernier n'intervienne pas dans le conflit ici."

Ils étaient donc pour l'instant à l'abri des bombardements orbitaux. Pourvu que ça dure. "Predator King", il en avait entendu parler. Le vaisseau du seigneur Anulith. Décidémment la galaxie avait l'air trop petite pour lui et la Garde d'Argent. A un moment il faudrait bien que ça finisse. Et si ça pouvait être ailleurs que dans cette caverne pourrie pleine de matériel de génie génétique destiné à créer les aberrations qu'ils avaient dû combattre, ça l'arrangerait plutôt.

L'infirmier sursauta quand il frissonna, se méprenant sur l'origine de la réaction de l'officier. Ce dernier ne faisait que réagir avec retard au souvenir de ces créatures insectoides qu'ils avaient affrontées. La LUMAV avait semblé faire une moisson avide des données récupérables. Il préférait penser que c'était pour mieux les détruire, puis grimaça, cette fois ci bel et bien sous l'effet du grattage de plaie que l'infirmier lui prodiguait pour la nettoyer.

- "Autre solution de repli ?" relança-t-il en serrant les dents.

- "Je peux faire appel à nos transports atmosphériques en soutien. J'ai deux navettes en attente prêtes au décollage."
- "Faites. Estimation de temps ?"
- "Trente minutes environ."
- "Lancez l'opération. Ca devrait laisser à tout le monde le temps de se barrer d'ici."
Revenir en haut Aller en bas
Jaeda
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 141
Personnage : Jaeda
Classe : Erudite Jedi
Professions : Cybernétique, Piratage
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel: Chevalier Jedi

MessageSujet: Re: EVENT RP MULTI GUILDES: Prise du bunker Van Gelder   Lun 2 Avr - 3:05

[Récit du Chevalier Drek Sharr, Croyant de la Lumière Aveugle]

Après cette nuit de méditation, passée à rééquilibrer les choses me protéger à nouveau, il fallait que le chevalier Sharr se remette au travail.

Retrouver Ez… et Jaeda bien sur était la priorité et pour cela, Aanghad, ses frères et lui avaient conclus qu’il faudrait mettre la main sur le masque. Le meilleur moyen pour cela, c’était de remonter la piste, en partant de la grand-mère d’Ezhrin.
Drek décida de prendre contact avec la garde d’argent pour qu’ils lui accordent un entretien avec Kerna. La conversation fut une partie d’échec, Drek ne pouvant dévoiler tout ce qu’il savait ou supposait et Asha et son Maitre Sophia faisant preuve d’une grande méfiance. Quelques informations utiles néanmoins. Il s’avérait que Taw’wid Aanghad avait la confiance de la garde d’argent et qu’ils avaient des informations sur le masque, information qu’ils se refusaient de communiquer a qui que ce soit d’autre que le conseil jedi. Le chevalier tentait de mettre en avant l’urgence de la situation tandis que la garde avançait le besoin de préparation.

Les choses s’accélérèrent un instant… Jaeda Localisée… un assaut allait être préparé. Bien… enfin faire quelque chose pour sauver Ez. Aussitôt Sharr envoya de multiples messages. Les prétoriens et maitres de l’ordre étaient éloigné du sanctuaire aussi Drek dut prendre des décisions… et vite.

Lixia était au sanctuaire elle. Drek lui demanda de passer chercher Aanghad, et de l’amener à l’astroport ou il partirait les chercher. Ses connaissances seraient utiles dans l’assaut.

Quelques heures plus tard sur Aldérande Le chevalier et « son meilleur ennemi » se retrouvèrent, a l’extérieur du spatioport tandis que Lixia menait de son coté une opération que seule elle pouvait accomplir.

Une énième fois, Drek ravisa son jugement sur cet homme étrange, que personne sans doute ne pouvait comprendre totalement. Oui, en d’autres circonstances ils auraient pu être amis. Bien des choses les rapprochaient mais un abime semblait les séparer. Et chaque fois que l’abime était comblé, l’un ou l’autre le creusait a nouveau. Mais tous les deux désiraient sauver Ez, et même si Taw’wid se disait prêt à la sacrifier, le chevalier vêtu de blanc sentait qu’il ferait tout pour l’éviter.

Taw'wid avait un don, repousser Drek dans les derniers retranchements de sa logique et c'était dérangeant. En son for intérieur, le chevalier ne pouvait contester la froide logique de son 'meilleur ennemi' et certaines de ses théories étaient fascinantes. Mais malgré leur intérêt, Drek savait qu'il n'était pas fait pour ça, son équilibre était ailleurs, plein d'imperfections peut être mais, il en avait besoin. C'était ces imperfection qui faisait de Drek un individu entier, et si il comprenait en partie Taw'wid, il doutait que son interlocuteur ne comprenne jamais réellement la nécessité de son comportement.

Lixia contacta Drek sur son com. Elle était en train de mener une opération désespérée que Drek lui aurait interdit si il en avait connu les tenants et aboutissants. Elle le pressa de lui communiquer l'emplacement du bunker... Drek avait confiance en elle et lui transmit les informations.

L’heure de l’assaut s’approchait et les minutes s’étiraient. Les troupes se rassemblaient et Drek parvint enfin a prendre contact avec du monde au sanctuaire, mobilisant troupes et unités médicales de soutien. La garde avait mobilisée ses troupes, y compris un petit contingent de redoutables commandos twi'leks. Un dénommé Garm, individu rustre, primitif, mais étrangement efficace avait été convaincu par lixia de se joindre a eux. Ils étaient rassemblés la et Drek proposa un plan d'assaut simple, mais difficile de faire plus précis en l'absence d'un plan précis des lieux et d'un rapport détaillé des forces.

Les premiers à passer a l'assaut furent les commando de la garde d'argent et quelques saboteurs de chez les corsaires. L'assaut se ferait contre la porte principale. Taw'wid s'écarta des troupes, tandis que lixia, réservant ses forces, sondait les environs avec son esprit.

Du coté de Taw'wid, une nouvelle ouverture fut découverte et des charges lui furent envoyées pour sceller l'ouverture.
Le moment de l'assaut était venu. Brutal, soudain, implacable. L'immense porte encaissa de multiples charges de saboteurs, mais les pirates des escouades d'assaut parvinrent a les déverrouiller. Avançant lentement dans ce hall immense les troupes s'entrechoquèrent. Les premières lignes Van Gelder étaient composé de terrifiants soldats intégralement caparaçonnées, maniant de lourdes vibrolames et appuyées par une rangé de fusillés derrières' leurs écrans. Drek et les jedi portèrent le gros du choc. Sabre laser contre vibrolame... la Force contre les étranges carapaces.. la rapidité contre un étrange synchronisme. Les lames de lumières dansaient entaillant, pénétrant les armures, ne causant pas autant de dégâts qu'on aurait pu le croire. Drek se tenait au milieu des lignes, Parant, déviant tirs et lames, protégeant plutôt qu'attaquant, ne se découvrant qu'occasionnellement pour lancer un sabre dévastateur. A l'arrière le feu nourri des Corsaires faisait aussi son œuvre, et suite a une habile manœuvre les commando se retrouvèrent dans le dos des gardes d'élite apportant leur aide au combat. Les Troupes d'élite éliminée, les fusiller Van Gelder se replièrent de l'autre coté du d'un sas.

Souffler un peu.. Un rapide inventaire des blessés et des morts... Trop nombreux... Drek donna les ordres pour les évacuations... et pris une inspiration, sa froide résolution s'imposant a lui. Il fallait les récupérer et empêcher les Van Gelder de réveiller l'autre. Drek se revit un instant.. rédigeant de douloureux messages annonçant la mort d'un frère d'arme. Une inspiration, rapide.. son armure était en place. Son visage ne trahit rien.

Avec de nombreuses précautions, les troupes passèrent le sas, s'attendant a chaque porte à un nouveau choc, choc qui ne vint pas, laissant monter une tension que seuls connaissent les soldats. Les troupes arrivèrent au premier ascenseur. Une vaste plateforme qui se trouvait bien entendu 20 mètre plus bas. Avec certainement un comité d'accueil près a les cueillir a l'arrivée. Une méthode simple fut utilisée. saturer la plateforme de grenades, puis de grenades aveuglantes avant de faire descendre les commandos. Une technique gourmande en munitions mais économes en vies. Ce qui poussa Drek à en faire le choix. Les commandos arrivèrent pour se trouver devant.. un couloir vide. Tant mieux.. Ces couloirs étaient des quartiers d'habitation.. abandonnés a la hâte, sans doutes évacués par d'autres issues avant que l'assaut ne soit donné.

Les troupes progressaient en ordre, les jedi des deux ordres se coordonnant facilement, et les corsaires agissant en vrais professionnels. Les sabres allumés formant un barrage de lumière protégeant ceux qui suivaient. Le couloir s'étendit jusqu'a une vaste salle dans laquelle ils s'engagèrent. Soudain le noir... une obscurité épaisse qui génait la vision des humains et qui handicapait même Drek et les autres Miraluka tant la Force était perturbée.. c'était désorientant... un sifflement, comme une flèche d'air... une autre... deux morts... les ombres mouvantes... se déplaçant en dépit de la gravité... en dépit de la logique...

- "On forme un cercle.. les jedi autour pour protéger les autres. on avancera lentement mais que chacun couvre ses camardes".

L'ordre avait résonné, sec, immédiat, les troupes s'adaptant rapidement a la nouvelle menace. progressant dans de nouveaux quartiers d'habitation avec une lenteur exaspérante... exaspérante car tous sentaient le danger. Exaspérante car tous sentaient cette perturbation de la force.. Exaspérante parce que Ez était en danger...

Enfin un nouvel ascenseur... nouvelle descente vers les abîmes... Deux jedi... furtifs.. pas assez... a peine arrivés en bas des bruits de combats et des hurlements de douleur... brefs trop bref pour laisser un espoirs sur la vie des éclaireurs.
En bas... d'autres troupes d'élites pour garder l'ascenseur... Drek et des commando descendirent a mis hauteur... un feu nourri faisant un barrage pour protéger les soldat qui descendaient des commandos soutenant des gardiens... Endherion Soutenant Drek. Un sabre lancé, un feux nourris et la surprise des Soldat d'élite atteignant que Drek pensaient réservées a un Jedi... De nouveaux morts... une nouvelle victoire chèrement acquise.

Un nouveau niveau... Des laboratoires... des cuves à bacta contenant d'étrange victimes de manipulations cybernétiques... Tandis que les troupes avançaient détruisant les hideuses expériences des Van Gelder... Drek ressentait une impression de malaise.. tout ceci était malsain au dernier degré. Mais le pire était encore a venir. Les techniciens de la lumav, de la garde et les corsaire collectaient des données avant de semer la destruction, usant des méthodes de sabotage des plus fines au plus simplement brutales. Le couloir déboucha sur un nouveau niveau... et cette foi ci le vaste ascenseur, ressemblant a un monte charge fut remplacé par plusieurs cabines de turbo élévateur. Les toits des cabines furent découpées, pour permettre aux troupes de descendre en sécurité maximum. Une routine comparée aux combat précédent... Et si les adversaires se réduisait a rien, la présence, inquiétante, pas menaçante mais troublante se faisait de plus en plus forte comme Lixia le précisa à Drek.

Si le chevalier avait découvert des horreurs au niveau précédent, mais aussi des éléments de médecine avancée, ce niveau avait de quoi lui soulever le cœur... Les hybridations de créatures et de machines les plus horribles qui se puissent concevoir semblaient avoir germé dans l'esprit des scientifiques Van Gelder... un chat manka pourvu de tentacules cybernétique et recouvert d'une désagréable carapace chitineuse et d'autres monstruosités du même acabit. La présence dans la Force était de plus en plus pressante. Tout un coup un cri

-"elle est la, vite, sortez la de la"

Rapidement, efficacement, les commandos désactivèrent le champ de stase ou était enfermée Jaeda. Vivante... Faible mais vivante. Elle fut évacuée au plus vite et les commando débutèrent leur œuvre de destruction. Le niveau avait été rasé, fouillé. Deux passages furent découvert ainsi qu'un ascenseur privé.

L'ascenseur mena les troupes a une vaste salle, un bureau, et une immense archive du patrimoine génétique de plusieurs lignées, remontant sur 300 ans. Se défiant de l'utilisation future de ces données Drek se prononça en faveur de la destruction des échantillons et de la sauvegarde des données. Les trois organisations en place récupérèrent donc les données... Drek de son coté mis la main sur l'une des fioles... quelque chose d'important...

Ensuite ils remontèrent, envoyant une petite unité en éclaireur dans l'un des couloir, qui devait déboucher sur l'ambassade des Van Gelder tandis que Drek... guidé par son instinct s'engageant de l'autre coté. De petits speeder les conduisirent a toute allure dans une autre structure, a plusieurs kilomètres de là.

La structure était différente, ancienne, composée de vastes salles de pierres, et d'escalier taillés qui montèrent.. et montèrent encore pour arriver a une salle vaste... un Autel, un dais sur lequel Ezhrin reposait, immobile. Le chevalier inspira rapidement... Vivante... Force soit louée. Il s'avança vers elle... tandis que l'impression d'une force oppressante, attentive se faisait plus forte.

Le chevalier s'agenouilla près du Dais sondant les limites de la stase... Alors que l'entité se faisait plus présente Drek tenta de s'insinuer sous la stase, de déchirer le bouclier... Une voix raisonna... dans la piece ? dans la Force ? dans l'esprit de Drek ou tout cela à la foi ? Drek n'aurait sut le dire.

-"Elle est mienne"

Un dialogue s'engagea entre le chevalier et la chose... La chose revendiquait la propriété de l'enfant, Drek la contestant allant jusqu'a s'offrir à la place de sa protégée.

-"Tu est trop faible..."

Et Drek fut projeté loin en arrière. Mais l'âme du Chevalier était couverte d'une armure d'une résolution telle que seule la mort l'aurait arrêté.. peut être...

Secoué il revint a nouveau à la charge luttant contre cet esprit trop grand pour lui.. Malgré les images auxquelles il s'accrochait.. malgré sa force et la Force qui était avec lui, malgré le soutiens de la Force de Shadney.. Drek s'affaiblissait.. a genoux éprouvé Il allait céder... S'effondrer quand Taw'wid pénétra dans la pièce.

Taw'wid semblait... presque guilleret.. pret a négocier avec la créature.. Enfermé dans un étau de Force Drek était inconscient de tout le reste... mais il entendit vaguement, comme un écho lointain, le dialogue entre cette homme qu'il en était venu à respecter et cette entité si puissante...

-"je la féconderai... et vous en aurez le produit... "

Cette phrase heurta le chevalier... avec plus de puissance que n'en avait fait l'entité... et fit réagir tout le monde dans salle. Mais au terme d'un marchandage qui sembla couter beaucoup a "Venin".. la créature relâcha son étreinte.. sur le chevalier et sur Ezhrin... Elle se réveilla en sursaut et les troupes évacuèrent rapidement les lieux.

Le retours au sanctuaire fut rapide... Lixia, Venin, Shadney, Ezhrin et Drek.... Tandis que lixia et Shadney discutaient longuement avec Venin, Drek de son coté s'écarta pour parler à la jeune femme....


Revenir en haut Aller en bas
Jaeda
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 141
Personnage : Jaeda
Classe : Erudite Jedi
Professions : Cybernétique, Piratage
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel: Chevalier Jedi

MessageSujet: Re: EVENT RP MULTI GUILDES: Prise du bunker Van Gelder   Mar 3 Avr - 11:45

[récit de Garm des Corsaires]

Un drôle d’appel… Lixia ? Le contrebandier y croyait difficilement, qu’elle ose le contacter tenait de la folie ou d’une forme particulièrement grave de déficience mentale. Enfin, il s’agissait apparemment de dépanner la LUMAV, un drôle de ramassis de Jedi et de mystiques, mais ils lui avaient rendu un fier service. Il semblait qu’une opération de grande envergure se préparait, au pire, ça ne mangeait pas de pain d’aller y jeter un œil.

Une fois sur place, il fit rapidement « connaissance » avec les autres acteurs. Comprenez qu’il se contenta pour une fois de les saluer plutôt que les insulter d’emblée. Enfin... Pas trop. Un bunker, rempli d’impériaux, des méchants vraiment méchants qui font d’étranges expériences… Mouais, rien de transcendant. Mais c’est aussi à ce moment qu’il apprit la captivité probable dans le complexe d’Ezhrin, un drôle de petit bout de fille qui sous certains aspects lui évoquait ce que Katsu aurait pu être s’il avait été jeune et insouciant un jour. Bref, à son étonnement, il avait fini par éprouver de la sympathie pour l’apprentie capuchon. Ni d’une, ni de deux, les Corsaires furent contactés et rassemblés.

Petit groupe hétéroclite d’individus aussi dissemblables qu’on pouvait l’imaginer. Certains froids et taciturnes, d’autres volubiles et affables, difficile d’imaginer ce qui avait pu réunir des personnages aussi différents autour d’une cause commune. Si ce n’est visiblement un amour prononcé pour leur liberté et le charisme relatif de leurs meneurs.

Les choses s’enchainèrent rapidement, des combats, relativement brutaux au cœur du bunker, Les affrontements dans des coursives étroites, ça connaissait la troupe des Corsaires, mais les Van Gelder leur opposait une résistance farouche, surtout ces foutus hommes crabes de l’espace qui maniaient la Force et bougeaient comme une entité unique. Lorsque deux soldats tombèrent au combat dans le puits du monte charge suite à une de ses idées, Garm sentit le remord lui étreindre le cœur, l’initiative venait de lui, il avait la responsabilité de leur mort sur la conscience, bien qu’il n’en montra rien.

Puis vint un des épisodes les plus étranges de sa vie, sans doute le plus étrange même si on mettait de côté son petit séjour sur Voss. Après les laboratoires remplis de créatures immondes, difformes, torturées et la libération de cette inconnue à laquelle la Garde d’Argent et la LUMAV semblaient tant tenir, vint ce petit voyage dans les coursives, puis finalement une salle titanesque. Sombre et ancienne, tellement immense que les torches ne portaient pas assez loin pour éclairer d’un bout à l’autre. La LUMAV et la Garde se déployèrent efficacement, dans des formations très militaires pour des groupes humanitaires. Au milieu de cette démonstration tactique, les Corsaires se tenaient avec nonchalance. Soupirant devant cette démonstration d’excès de prudence, Garm se contenta de pousser un cri d’appel, haut et fort, qui résonna distinctement dans la pièce, sous le regard effaré des autres participants. L’instinct paye, pas de monstre, pas de créatures de l’ombre, pas de ninjas cyborgs, juste l’écho.
Ils continuèrent leur progression, lente, sans rencontrer d’opposition. Néanmoins, les adeptes de la Force semblaient de plus en plus mal à l’aise. Arrivés au bout de leur ascension, Garm devait bien reconnaitre que même lui ressentait quelque chose d’anormal, ses bras s’étaient couverts de chair de poule, ses poils se hérissaient, comme s’il avait été trop proche du champ de contention d’un réacteur en fonctionnement. Et dans la pièce, Ezhrin, en stase. Et cette sensation d’être observé, surveillé, comme une présence tapie dans l’ombre, qu’on saisit furtivement du coin de l’œil sans jamais réussir à la voir.

Garm assista à une des conversations les plus surréalistes de son existence, des types qui parlaient à une tentaculaire et inconnue entité de Force d’après ce que les adeptes lui disaient. N’écoutant que son courage et son inconscience, il donna corps à l’expression désormais consacrée chez les Corsaires et il « fit son Garm ». Il insulta abondamment l’entité, la provoqua, allant même jusqu’à mettre des « bâtons » dans les roues de Venin qui s’il lui semblait plus ou moins fiable jusque là se révélait être un monstre d’égocentrisme, à un point tel qu’il aurait pu donner des leçons au contrebandier.

Sans trop comprendre comment ni pourquoi, ils se retrouvèrent libres, accompagnés d’Ezhrin. Garm devait bien reconnaitre que ces histoires de Force le laissaient dans l’inconnu. Et s’il détestait ça, il prit au moins la résolution de faire son possible pour protéger la gamine dans la mesure de ses moyens.

Surtout que Venin comptait la… « féconder ».

Et n’oubliez jamais le brio avec lequel Garm peut se déhancher et mimer l’acte dans le vide. Des femmes dans tous les astroports se pâment encore à l’idée d’avoir manqué ce spectacle. Quelques hommes aussi.

Restait à honorer une dernière part du marché : détruire un vaisseau qui semblait coller aux basques de ses alliés temporaires. Les Corsaires s’en occuperaient avec brio, à n’en pas douter. Les accidents dans la bordures avec les pirates sont choses fréquentes et malheureusement peu de choses peuvent être faites pour lutter contre de telles tragédies…
Revenir en haut Aller en bas
Jaeda
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 141
Personnage : Jaeda
Classe : Erudite Jedi
Professions : Cybernétique, Piratage
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel: Chevalier Jedi

MessageSujet: Re: EVENT RP MULTI GUILDES: Prise du bunker Van Gelder   Ven 6 Avr - 8:09

[récit de Taw'wid Aanghad aka "Venin"]

Tout avait pourtant bien commencé.

Enfin non, pas vraiment. Je n'avais pas tout à fait prévu que la Lumière Aveugle dépêcherait une escouade des siens pour s'en aller me cueillir sur Belsavis. J'ai fait ce que j'ai pu pour les en dissuader : que ce soit en tentant de les semer à speeder ou, lors des négociations, de me montrer légèrement plus agressif. Vraiment, vraiment, il n'y avait pas le temps pour ça. Nos plans discutés la veille avec Jaeda ne pouvaient pas tolérer ce genre d'accroc, d'une ; de deux, je redoutais les questions que la Lumière Aveugle pouvait vouloir me poser et a fortiori de devoir y répondre dans l'enceinte même du Sanctuaire ; de trois, les relevés locaux venaient de me signaler une espèce d'herbacée autochtone particulièrement toxique sur laquelle j'escomptais faire des tests immédiatement.

Force fut de constater que ces Jedi-là étaient un brin trop têtus pour se laisser convaincre, en fins limiers bien décidés à ne pas lâcher leur proie. Et tenter de se frayer un passage dans leurs rangs par la force eût relevé de la plus pure stupidité. Aussi me suis-je rendu, espérant secrètement pouvoir focaliser leur attention sur quelques menus détails - comme d'habitude - jusqu'à ce que, rassasiés, ils me laissent aller.

Mené en "invité" - cette farce - dans leur fameuse salle de discussion publique, je leur en ai donné pour leur argent. Jamais, je crois, je n'avais été aussi bavard sur moi-même. Ils voulaient des détails ? Ils voulaient savoir ? Ils ont su. Pour mon sérum, pour la raison de ce dernier, pour l'Ophis Doxa, pour à peu près tout. Sauf deux ou trois choses, fondamentales bien entendu, qu'il me fallait conserver précieusement. Ca pouvait marcher. J'ai eu, sur la fin, une étincelle d'espoir. La Lumière Aveugle avait ses réponses, elle allait donc me rendre ma liberté ; et tout pourrait reprendre un cours normal.

Puis tout est allé très vite. Mon lien avec Jaeda, brutalement interrompu. Un instinct obscur qui me tirailla du côté d'Ezhrin. J'ai avisé Sharr, présent dans la pièce, lui ai demandé qui était censé veiller sur mon ancienne padawan. Effaré, il a tourné les talons, mais c'était déjà trop tard.

Tout avait pourtant bien commencé.


***


- Il faut garder confiance, Taw'wid.
- La confiance et moi n'avons jamais fait bon ménage."

L'air gelé d'Aldérande me fait du bien. De loin en loin, nous entendons les secousses des combats, et en plissant les yeux je peux deviner la fumée exhalée hors de cratères nouvellement éclos. Ce devait être une belle planète, avant que les intérêts de la guerre ne la déchirent. On m'a parfois dit que l'ambiance feutrée et fallacieuse des cours d'Aldérande était un univers dans lequel j'aurais pu évoluer sans trop de problème, mais en voyant toute cette dévastation, j'en doute. Les affrontements de Maison à Maison manquent de finesse.

Maître Sharr et moi-même nous tenons face à la plaine piquetée d'arbres et de plaques de neige. Nous entendons la rumeur des troupes qui se préparent pour l'assaut. La Garde d'Argent dit-on, quelques forces dépêchées au nom de la Lumav et je ne sais quels autres alliés. Lixia, cette bonne tête brûlée, a décidé d'aller parlementer du côté de l'ennemi sith. La belle affaire. Curieusement, ses compétences en matière de diplomatie ne me convainquent pas vraiment, et d'autant moins que le sort d'Ezhrin et de Jaeda repose en partie sur sa prestation.

Pauvre Ezhrin. Pauvre Jaeda. J'ai une sorte de pincement au coeur à cette pensée, et un élancement de douleur - encore un. J'ai senti combien elle a été meurtrie. J'ai été aux premières loges de sa souffrance et à présent je sais, oui, que son temps est compté. J'aimerais dire que cela n'éveille aucune émotion en moi. Mais ce n'est pas tout à fait vrai.

- Des fois, le destin nous fait de belles surprises.
- Je ne crois pas au destin. C'est une notion absurde.
- La Force, alors ?
- La Force est un outil ; pas une finalité.
- Pourtant elle guide mes actes.
- Non. C'est vous qui guidez vos actes. Rien que vous. Morale, éthique, peu importe. Ce n'est pas la Force qui bâtit les civilisations.
- La Force construit la vie... Et sans vie, pas de civilisation.
- L'eau et la terre aussi construisent la vie. Dois-je pour autant leur confier mes actes ? "

Brave Drek Sharr. Tout pétri de principes, de compassion et de zèle. J'imagine que pour beaucoup, sa carrure et sa droiture impressionnent autant qu'ils rassurent, mais je commence à le connaître, ce miraluka et son armure blanche. Je l'ai vu perdre son calme, et j'ai senti son sang frémir. Sous la glace, le magma en fusion. Toujours.

Nous jouons de mots, moi dans l'attaque, lui comme rempart à sa ligne de conduite. Nous nous tournons autour, comme deux adversaires, deux ennemis liés, loup blanc et loup noir ; mais au-delà de la joute, je crois que je commence vaguement à l'apprécier. Et je me prends au jeu, à tenter de comprendre, à flairer la faille pour agacer, trouver l'encoche de l'armure, jusqu'à accepter de laisser entrevoir mes propres faiblesses.

- J'aimerais être capable d'exploser comme vous l'avez fait. Ce doit être merveilleusement libérateur.
- C'est une infraction à ce qu'on attend de moi... Mais oui, ça aide.
- Au lieu de ça, je me regarde à travers une glace. Je peux la gratter du bout des ongles, mais elle est trop épaisse. Tout reste à l'intérieur, enfermé. Incapable de sortir.
- Pas tout, Taw'wid... Vous êtes humain.
- C'est encore pire."


***

Voilà, l'assaut a commencé. Comme prévu, la tentative de Lixia s'est soldée par un désastre ; mais le désavantage dont elle nous fait hériter semble compensé par l'arrivée de nouveaux compagnons. J'entends la voix forte et gouailleuse de Garm, suivi par une poignée de ses chiens fous. A n'en pas douter, leurs compétences en matière d'explosifs et autres engins de destruction feront merveille, associés à la force de frappe déployée tant par la Lumière Aveugle que par la Garde d'Argent.

Première détonation. Première secousse. L'assaut contre les portes est lancé, les troupes d'avant-garde vérifient une dernière fois leurs sangles de plastacier avant de s'élancer vers la béance fumante. Je m'éloigne.

Les affrontements frontaux ne sont pas pour moi. Il ne s'agit pas de couardise, de je ne sais quelle forme de lâcheté ; je sais simplement qu'il me faudra mener un autre combat, sur un autre terrain, et que cette lutte-là peut commencer à tout instant. De fait, j'ai juste le temps de signaler une sortie dérobée rapidement repérée dans les alentours du bunker, et d'en demander l'obstruction. Déjà, il me faut m'isoler. Déjà, Elle lance sa première passe d'armes.

Ma véritable ennemie. La Matriarche.

Je la sens fureter aux limites de mon esprit, alors que je libère ma conscience dans la transe. Elle glisse, remonte le long du Lien affaibli qui me retient à Jaeda - ou plutôt qui retient Jaeda à ma personne - et s'avance lentement dans mon domaine. Je l'attends. Nous l'attendons. Silencieux jusqu'au dernier moment avant de déployer nos toiles, nos fils tissés, pour capturer, emprisonner, lier l'intruse.

C'est à cet instant qu'elle se déploie. Et celle que je croyais seule s'avère être aussi multiple que je le suis moi-même : je fais face à un Essaim qu'un seul piège ne pourra jamais retenir. S'il n'y avait eu que mon esprit, malgré tous mes entraînements, sûrement aurais-je été broyé, aspiré, assimilé - mais nous sommes Un, et à l'Essaim nous répondons, nous élançant dans une bataille sans spectateur. Je sens le Lien vibrer, et je crois hurler de douleur quand Jaeda est prise, lacérée, déchiquetée, mais il me faut tenir bon. Je tisse piège, sur piège, sur piège, j'essaie de saisir, de brouiller, de lier. L'Essaim s'éparpille et tournoie, envahissant, m'échappe, se scinde à nouveau, comme un nuage d'abeilles qui n'offre de forme compacte que lorsqu'il le veut bien. Dans notre lutte, nous construisons des abysses et des labyrinthes qu'un esprit sain n'aurait probablement pas pu contempler sans céder à la folie. J'y mets toutes mes forces, toute ma concentration, toute ma ruse ; j'oublie Jaeda, j'oublie la douleur, j'oublie tout à l'exception du tumulte qui tente de s'emparer de mon esprit. Je crois gagner du terrain pour en perdre aussitôt. Je pressens, quelque part, que je touche à mes limites, et que si l'Essaim n'était pas en partie focalisé sur autre chose - l'assaut des troupes proprement dit - j'aurais déjà perdu sur mon propre territoire.

Mais par instants la tempête agressive s'apaise... Je perçois parfois des hésitations, des flottements, comme si la Matriarche mobilisait ses forces sur un autre adversaire. C'est sur l'un de ces moments de calme que je passe à l'attaque. Il me suffit d'une, d'une seule parcelle de l'Essaim, que j'attrape et que je saisis, que j'emmêle et que j'emprisonne, jusqu'à la couper brutalement de ses semblables ; et tout soudain s'apaise. Dans la douleur de l'affrontement, je vois naître des images. Je vois les portes fracassées, les couloirs vides, les ascenseurs échoués. Elle guide, m'appelle.

Je fais le chemin comme dans un rêve. Me force à ne pas tituber, à garder l'échine droite et à sourire même quand j'entre dans la pièce où Elle conserve Ezhrin, en stase. Ils sont tous là. Garm invective le vide. Shadney tente de comprendre. Lixia secoue Drek Sharr, à genoux devant sa protégée. Je vois nettement sa vie filer hors de lui comme de l'eau hors d'une gourde percée. Tout autour, le néant sonne, résonne.

Elle nous appartient.

Il était grand temps que j'intervienne.

Quelques mots suffisent à capter Son attention, et je m'avance. Sa présence écrase tout, et j'ai du mal à ne pas plier sous Son regard mais, crânement, j'offre ma propre aura en réponse à la sienne. Nous montrons les dents à l'Essaim, tandis que je propose un marché. Oh, je sais déjà ce que je vais dire. Je sais déjà à quelles réactions je m'expose aussi mais, eh, n'ai-je pas pour habitude de me salir les mains sans attendre de gratitude en retour ?

Avec détachement, avec clarté, sous l'effroi et l'écoeurement grandissant de mes "compagnons" de lutte, j'énonce mes offres.

Un échantillon de mon sang.
L'esprit de Lahrik, jusque là tenu en otage.

Et la promesse d'un enfant. Celui d'Ezhrin et de moi-même.

L'emprise de la Matriarche se relâche. Drek Sharr respire à nouveau pleinement, Ezhrin retombe, libérée de sa prison de Force. Tout est terminé. Je suggère poliment d'évacuer, en tâchant de ne pas faire grand cas des regards dégoûtés et de tous ceux qui me tuent en pensée depuis qu'ils ont entendu les clauses du marché. Ils ne comprennent pas. Jaeda, quelque part, se meurt. Ici, tout le monde est en vie, Ezhrin, dans leurs bras, râle et vitupère. Ils ne comprennent pas.

Tandis que nous prenons le chemin du retour, serein, je hausse doucement les épaules. Après tout, la peau du monstre est celle qui me va le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT RP MULTI GUILDES: Prise du bunker Van Gelder   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT RP MULTI GUILDES: Prise du bunker Van Gelder
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EVENT RP MULTI GUILDES: Prise du bunker Van Gelder
» Prise multi peritel
» Bricolage : Multi Jamma / Multi config'
» doc prise de son multi canl
» [Event Horde] Le Conseil de la Horde du 07/05/2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde d'Argent :: La Grande Bibliothèque :: Vies Antérieures :: Star Wars :: Il était une fois...-
Sauter vers: