FAQPortailAccueilRechercherAllgendaS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux sabres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jaeda
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 141
Personnage : Jaeda
Classe : Erudite Jedi
Professions : Cybernétique, Piratage
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel: Chevalier Jedi

MessageSujet: Deux sabres   Jeu 23 Fév - 5:54



Jaeda s’effondra plus qu’elle ne s’assit sur la caisse sous la tente, prenant avec reconnaissance la tasse de thé brûlant que lui tendait le Sergent Sharks. Moins d’une semaine qu’elle se trouvait sur Hoth et elle avait l’impression d’y avoir passé des mois. La Garde d’Argent l’avait dépêchée pour assister les soldats repris dans le feu de la guerre contre l’Empire. Elle remerciait intérieurement Sophia qui avait sans doute deviné qu’elle avait besoin d’action après les événements des derniers jours.

Depuis son arrivée, elle avait arpenté, infatigable, la grande infirmerie de fortune qui avait été installée. Elle était partout, soulageant les blessés, accompagnant les derniers instants de ceux qui mourraient. Bien plus que leurs blessures physiques, c’était l’état de délabrement psychologique de ces soldats qui l’avait touchée. Elle connaissait leur histoire, avait partagé un instant l’intimité de leur foyer, de leurs rêves, de leurs échecs. Loin de tout, dans un climat hostile la psyché humaine s’affaiblissait de singulière manière.

« Merci Sergent », dit-elle hochant la tête.

Le jeune sous-officier lui sourit. « Ca vous fera du bien, Chevalier. Un peu de chaleur… »

Elle aimait bien le sergent. Il était jeune mais passionné par ce qu’il faisait. Sans lui, la mutinerie aurait éclatée il y a bien longtemps.

Elle ferma les yeux et prit une gorgée du thé. Cela lui parut être la chose la plus délicieuse au monde et sans doute, qu’à cet instant précis ça l’était. Savourer chaque instant comme si c’était le dernier.

« Vous devriez aller vous reposer Sergent. Depuis combien de temps n’avez-vous pas dormi ? Deux ? Trois jours ? »

Le soldat toussa, mal à l’aise. « Aucune importance, Chevalier. Les gars ont besoin de moi. »

Elle secoua la tête, désapprobatrice. « Ils ont besoin de vous, en forme et bien portant. Vous épuiser plus que nécessaire ne sert à rien vous savez. »

Sharks se passa une main sur le visage, témoignant de sa lassitude. « La patrouille que j’ai envoyé ce hier…Elle est pas rentrée… »

Jaeda soupira, le visage penché sur la tasse fumante. « Je suppose que son retard est suffisant pour vous alerter n’est ce pas ?
- Affirmatif, Chevalier.
»

La Jedi se leva. « Transférez- moi leur plan de route. »

Le jeune homme bondit sur ses pieds. « C’est hors de question ! Vous n’allez pas les chercher ! Je vais envoyer une escouade. Vous êtes plus utile ici. »

Elle joignit les mains. « Faux, Sergent. Vous êtes tous blessés, épuisés. Prendre une telle décision serait de la folie. J’y vais. »

Le sergent s’agita. « Je ne peux pas vous laisser partir seule à l’aventure, Chevalier. »

Le visage de Jaeda s’éclaira. « Non mais vous ne pouvez pas non plus m’empêcher de le faire, Sergent… Préparez le nécessaire. Je pars dès que possible… »

Il pestait encore quand elle sortit de la tente, rabattant sa capuche pour affronter le vent hurlant dans ses oreilles. Elle balaya l’horizon enneigé. Quelque part, des soldats se trouvaient là, sans doute en danger ou pire…

Quelqu’un lui tendit un sac et une oreillette qu’elle fixa. Elle se dirigea vers le speeder, calculant le plan de route de la patrouille. La route serait sans doute longue et le froid lui faisait mobiliser toutes ses techniques de contrôle de l’énergie.

« On va faire au plus simple » réfléchit-elle. « Je vais suivre leur trajet et essayer de repérer leur piste. Leur balise de sauvetage doit être activée.» Elle s’élança sur le petit véhicule. Le paysage blanc commença à défiler et une fine pellicule de glace commença à se déposer sur ses vêtements rembourrés.

Ce moment de solitude lui faisait néanmoins du bien. Jaeda n’avait jamais trop aimé la promiscuité et même au Temple, elle s’échappait fréquemment pour se retrouver seule. Là, elle pouvait se recentrer, réfléchir, écrire son holojournal.

Quelques heures plus tard, la piste remonta légèrement, tandis que les parois s’élevaient pour bientôt former un mur de chaque côté. Elle ralentit, fronçant les sourcils aux aguets tandis que son datapad lui indiquait que la troupe égarée n’était pas loin. L’endroit parfait pour tendre une embuscade. Le chemin le plus court également si elle en croyait ses données qui aurait fait oublier toute prudence à ces soldats bien entraînés, désireux de se mettre au chaud rapidement. Erreur qu’ils n’auraient sans doute jamais commise dans un climat tempéré. Elle espérait se tromper. Elle déchanta bien vite.

Ils étaient là, la route faisant un coude plus profond. Leurs corps étaient démembrés au sol et elle nota la netteté des blessures d’un seul coup d’œil. « Sabre. » L’un d’eux bougeait encore et elle se précipita vers le blessé, le retournant. Les yeux de l’éclaireur s’agrandirent sous le coup de la surprise et il cria faiblement : « Derrière vous ! » En une fraction de seconde, le sabre de Jaeda jaillit dans sa main tandis qu’elle parait maladroitement le coup qui arrivait dans le dos. Un bruit caractéristique, celui de deux sabres s’entrechoquant. Le choc fut brutal et elle se servit de l’inertie pour se retourner et enfin faire face à la menace.

Un masque parfaitement lisse et brillant lui renvoya son propre reflet déformé. Le sabre de la Jedi était croisé avec une double lame rouge. La silhouette était vêtue d’une bure noire.

Le Sith projeta Jaeda en arrière se dégageant de l’étreinte croisée et fit tournoyer sa double lame devant lui, esquissant quelques pas en demi-cercle, comme s’il la narguait. Elle nota sa rapidité, sa légèreté, sa garde largement supérieure à la sienne.

Elle fit le vide en quelques souffles. Ne pas penser. Observer. Le temps s’étira, se ralentit et l’air trembla légèrement autour d’elle tandis que la Force l’entourait d’un cocon protecteur qui lui ferait gagner un peu de temps. Car c’est de temps dont elle avait besoin, sachant pertinemment qu’elle ne gagnerait pas dans un affrontement au sabre laser. Elle ne quittait pas des yeux son adversaire, mobilisant toute son énergie pour se concentrer. « Sois comme l’eau, vive et fuyante. Sois comme l’eau qui se fraie un chemin quelqu’il soit. » Le sabre. La garde. Le masque. Ils disparurent eux aussi tandis que c’est au cœur même de l’être qui lui faisait face qu’elle cherchait à entrer. Il bondit tout à coup, un saut prodigieux qui le fit s’élever dans les airs. Elle roula sur le côté et se releva garde haute, déviant au dernier moment le coup formidable qu’il lui assenait. L’air crépita, indiquant à Jaeda que le bouclier avait absorbé ce qu’elle n’avait pas eu la force d’éviter. Elle entendait son cœur battre, si calme.

Elle le regardait de nouveau, un peu perturbée par son allure. Leurs sabres étaient de nouveau croisés. Elle se demanda avec détachement si elle allait vraiment gagner cet affrontement.

Deux sabres croisés.

Deux sabres croisés. Son regard bleu acier plonge dans le sien. Il pétille de malice mais aussi de cette lueur étrange qu’elle lui aperçoit trop souvent. « Bats toi. » gronde t-il de sa voix de basse.

« Je suis fatiguée. Ca suffit. Arrête. » s’entend- elle dire d’une voix douce qu’elle ne connaît pas.

« Tu seras fatiguée quand je le déciderai. Es tu en train de me prouver que tu es inutile ? »

La lueur au fond du regard a grandi. Une flamme malsaine et irraisonnée y brûle maintenant. Il chuchote, comme toujours. « Serai-tu faible mon aimée ? Me serai-je trompé ? Car si c’est le cas… »

Il se dégage en une seconde et le sabre s’envole dans sa direction.

La peur.

Celle qui lui fait poser instinctivement les mains sur son ventre tandis qu’elle roule au sol pour esquiver. La peur pour cette vie qu’elle porte désormais.

La colère.

Celle de la femme blessée par celui qu’elle aime tandis qu’il la pousse dans ses derniers retranchements.

La passion.

Incandescente, absolue, totale pour cet homme qui lui fait face en cet instant.

La haine.

Pour tous ceux qui les ont trompés, abandonnés et trahis.

A son tour son regard s’allume tandis que le sabre laser jaillit dans sa main. Un sourire froid étire ses lèvres tandis qu’elle le regarde. « Tu veux que je me batte ? »

Elle le projette avec toute la violence dont elle se sent capable. Il éclate de rire tandis qu’il se relève. « Oui, je veux que tu te battes. Je veux que tu abandonnes tout ce qui fut. Il n’y a pas de Code, il n’y a pas de paix, il n’y a pas de sérénité, il n’y a pas d’Ordre jedi. Il n’y a rien tu entends ? Rien… »

Il glisse vers elle et la prend dans ses bras. « A part nous… »

Elle ferme les yeux, savourant cet instant. Elle est bien tout à coup.


Jaeda sursauta. Elle avait le sabre levé. Le Sith était au sol, à sa merci. Elle ne comprenait pas. Que s’était-il passé ? Comment était-elle parvenue à prendre le dessus sur cet adversaire largement supérieur à elle ?

« Achève le ! » gronda sa voix.

Le monde se mit à tourner autour d’elle.

« ACHEVE LE. CEDE. BAT TOI!» hurla t-il, impérieux.

Elle porta les mains à sa tête. Sa vue se brouilla, le monde bascula autour d’elle tandis qu’elle tombait dans la neige.
Revenir en haut Aller en bas
Jaeda
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 141
Personnage : Jaeda
Classe : Erudite Jedi
Professions : Cybernétique, Piratage
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel: Chevalier Jedi

MessageSujet: Re: Deux sabres   Ven 2 Mar - 16:39

Jaeda ouvre les yeux et les referme aussitôt. Une migraine affreuse lui vrille les tempes. Elle inspire et expire pendant quelques minutes, pour évacuer la douleur.

La garde. Le sabre. Le Sith. Et pour la première fois un de ses rêves qui vient la perturber alors qu’elle est éveillée. Elle réouvre les yeux, une lumière tamisée diffuse une clarté froide. Elle est allongée sur une couchette. Elle tourne la tête. Elle est seule dans ce qui ressemble à une chambre confortable. La jeune femme se relève lentement et se tient la tête un moment. Une voix grésille dans un terminal.

« Bonjour, Chevalier. Bienvenue à bord du Predator King. Nous faisons actuellement route vers Nar Shaddaa. Pour votre sécurité et le bon déroulement de ce voyage, nous avons en notre garde votre sabre laser et nous vous demandons de bien vouloir ne pas quitter vos appartements. »

Une voix de femme, agréable et suave. Au dernier mot, la communication coupe, ne laissant pas le temps à la Jedi de poser les questions qui lui brûlent les lèvres. Le Predator King? Nar Shaddaa ? Qu'est-il arrivé?

Elle se demande si sa disparition est passée inaperçue où si quelque part quelqu’un la cherche. Sûrement mais pour l’heure elle est seule à bord d’un vaisseau sans son arme.

Jaeda repense que c’est son désir de solitude qui l’a amenée ici et que cette même solitude lui pèse maintenant. Un petit sourire naît sur ses lèvres tandis qu’elle se dit combien la vie est pleine d’ironie. On recherche activement une chose pour mieux se laisser déstabiliser par elle l’instant d’après. Elle n’a pas le temps de se morfondre, voici que la porte s’ouvre et qu’une silhouette s’encadre.

Une jeune femme aux cheveux blancs vêtue de noir la salue en silence. Elle est très belle mais déjà, le côté obscur a teinté d’une lueur orange ses prunelles. La Jedi se met immédiatement sur la défensive tandis que la nouvelle arrivante lui fait un sourire. « Vous ne craignez rien pour l’instant, Chevalier. Je suis l’Inquisiteur Selchaka mais vous pouvez m’appeler Excellence ainsi que le font tous mes semblables. »

La Sith parcourt d’un bref coup d’œil la chambre. « J’ose espérer que vous êtes bien installée. Vous faut-il quelque chose ? »

Jaeda secoue la tête en silence. A quoi bon ? Elle vient de comprendre. Des Siths…

« Pourquoi Nar Shaddaa ? » demande t-elle enfin d’un ton neutre.

L’inquisitrice la regarde. « C’est à vous de nous le dire, Chevalier. Puisque vous avez toutes les raisons de penser que des réponses se trouvent là bas. »

La surprise est totale. « Comment savez-vous ? »

Un rire lui répond. « Moi, je ne sais rien mais je sais que mon seigneur vous surveille. Nous avons toutes les raisons de penser que vous pourriez être une menace. Je dois avouer que vous êtes un sujet intéressant, intriguant même. Un véritable défi !»

Pendant quelques instants, les deux femmes se font face. Un regard orangée plein d’insolence et celui azuré, clair et stoïque.

« Je ne suis pas votre cobaye, Excellence. » lâche enfin Jaeda.

La Sith secoue la tête, désapprobatrice. « Loin de moi cette idée. Mais ne voudriez-vous pas savoir enfin ? Les Jedis ne sont-ils pas en quête de vérité ? Nous pouvons vous y aider bien plus que l’Ordre Jedi ne le fera jamais. Réfléchissez-y, Chevalier. Prenez votre temps, ne précipitons pas les choses. Nous vous tenons enfermée certes mais nous ne nous avons pas capturée pour vous nuire. Bien au contraire. »

Selchaka se retire sur ses dernières paroles, laissant Jaeda en pleine confusion.

***

L’inquisitrice sort et se dirige vers des appartements. Au milieu d’un salon, une haute silhouette encapuchonnée se tient immobile, un verre à la main. Une voix de basse résonne dans toute la pièce. « Alors ? »

La jeune femme s’allonge nonchalamment sur un fauteuil. « Alors elle est perdue mais je dois avouer qu’elle a du cran. Elle s’inquiète de ce que nous allions à Nar Shadda. Moi aussi d’ailleurs, je ne te le cache pas… En plein territoire Hutt, tu prends des risques. »

L’homme pose son verre et se retourne tranquillement. « Ton insolence n’a aucune limite, Selchaka. Conseiller un Seigneur Sith…Un autre que moi t’aurait déjà exécutée. »

La Sith se met à rire, se lève et vient se coller contre l’homme. « Mais aucun autre Seigneur Sith ne partage ma couche pour l’instant. Ca me laisse un passe droit… »

Le regard de la femme se fait plus profond, plus insistant. « Pourquoi t’obsède t-elle tant ? »

Il la repousse doucement. « Ton échec à la percer à jour serait impardonnable, Selchaka. Impardonnable et définitif. Quant à tes questions…Tu ne comprendrais pas et je n’ai pas envie d’en parler. Laisse- moi maintenant. »

L’inquisitrice se lève pour sortir. Son regard s’allume tandis qu’elle lui jette un dernier regard. Dans ses yeux brille une haine féroce.

Mais l’homme s’est déjà retourné et contemple un écran qui lui renvoie la chambre de Jaeda. La Jedi est assise sur le lit, les yeux dans les vagues, les genoux repliés sous elle. Le Sith zoome alors pour avoir le visage de la jeune femme en gros plan. Sa main effleure les traits pixellisés comme pour une caresse. « Si proche…Et si lointaine… », chuchote t-il. Ses yeux sont empreints d’une tristesse insondable.
Revenir en haut Aller en bas
Jaeda
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 141
Personnage : Jaeda
Classe : Erudite Jedi
Professions : Cybernétique, Piratage
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Nom, age, sexe, profession:
Description:
Statut actuel: Chevalier Jedi

MessageSujet: Re: Deux sabres   Dim 4 Mar - 17:15

Ne pas céder.
Surtout ne pas céder.

Elle voit sa Force s’affaiblir, elle a perdu le décompte des jours sous la clarté blafarde de cette lumière. Elle sait qu’il y a eu des moments d’absence. Elle sait que ce qu’ils lui font subir est un long travail de sape, insidieux et cruel.

Bien sûr qu’elle ne se rappelle de rien mais elle a lu ces récits de Jedis brisés par les Siths. Des compte-rendus à vous faire hérisser les cheveux sur la tête. La torturent-ils ? Si tel est le cas, aucune marque n’est présente sur son corps.

Elle est plus forte. Encore. Pour combien de temps ? Tel un violent ressac, les ténèbres l’aspirent peu à peu alors que sa capacité à nager à contre courant s’amoindrit.

Elle entend des cris dans sa tête. Elle voit une lame s’abattre sur elle. Elle se voit, sanglée d’une armure noire parer le coup avec son sabre rouge. Rouge ? Mais le plus terrible est ce regard. Le regard de quelqu’un qui a contemplé l’horreur et qui en revient. Des yeux exhorbités par un désespoir tel qu’il la fait frissonner.

« Mère. » s’entend-elle dire. « Sauve moi. Sauve la avant que les Ténèbres ne la prennent. »

Elle tend la main vers sa couchette mais ne l’atteint pas, s’effondrant à genoux à même le sol.

Ils vont la briser. Ils vont la faire disparaître. La peur, sourde et grondante, monte en elle. La couchette explose en une violente poussée de Force. Elle serre les poings, cherchant la sérénité au fond de son cœur. Mais il n’y a rien. Il n’y a plus que le néant. Plus rien n’a d’importance, ni de goût.

Les rêves se font plus pressants, plus présents alors que sa raison vacille, telle une flamme de bougie sous un coup de vent.

Des larmes coulent sur ses joues. Elle a mal de ce qu’elle est en train de perdre, de ses bouts d’elle qui se détachent peu à peu. Et là, dans les décombres que fut son lit, Jaeda baisse la tête pour la première fois et se laisse aller à l’écoute de sa propre souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux sabres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux sabres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux sabres
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !
» Deux chats abadonnés à adopter !
» Deux bras supplémentaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde d'Argent :: La Grande Bibliothèque :: Vies Antérieures :: Star Wars :: Dans la toile de la Matriarche-
Sauter vers: